Qui peut se porter garant pour un crédit bancaire ?

Lorsque l’on se lance dans une activité de télésecrétariat ou toute autre activité à son compte (également dans le cas de reprises d’entreprise), on a généralement besoin de lever des fonds au travers d’un prêt bancaire. Mais voilà, les organismes financiers ne financent pas aussi facilement alors qui peut assurer dans votre entourage ou quelle solutions existe-il en la matière ? Découvrez dans cet article truculent qui peut se porter garant pour un crédit bancaire.

Qu’est-ce qu’une garantie bancaire ?

Une garantie bancaire est une forme de crédit qui prouve votre solvabilité auprès des tiers. En d’autres termes, emprunter nécessite l’engagement du souscripteur au remboursement entier de sa dette et pour ce faire il doit montrer des garanties bancaires correspondant au paiement du montant s’il ne parvient à remplir ses obligations à l’égard du bénéficiaires et si les conditions applicables sont remplies. Dans ce cas, la banque paie le bénéficiaire sur demande de ce dernier ou en fonction de documents préétablis et récupère le montant auprès du souscripteur d’emprunt. Pour palier à la garantie bancaire, les banquiers procèdent le plus souvent à la constitution de sûretés comme les cautions ou gages.

Le cautionnement en faveur de la création ou reprise d’entreprise

Afin de favoriser l’essor de l’entrepreneuriat en France, il existe aujourd’hui des organismes habilités pour le cautionnement en faveur des créateurs ou repreneurs. A défaut de demander une sûreté sous la forme de caution simple ou solidaire (avec la famille par exemple), les fonds de garantie sont des dispositifs financiers spécialement créés pour se porter partiellement caution en faveur des entreprises lors d’un emprunt à moyen ou long terme, lors d’une opération de crédit-bail, ou même pour tout concours bancaire préalablement stipulé éligible dans le règlement du fonds.

Dans certains cas, les fonds de garanties nationaux prennent partiellement en charge le risque de perte sèche lors de prises de participation dans les entreprises par un organisme financier. Pour reformuler l’aide que constitue ces cautionnements venant d’organismes de fonds de garantie nationaux, on pourrait métaphoriquement parler pour le souscripteur d’une manière d’éviter l’alopécie androgénique de votre trésorerie personnelle en cas de difficultés à rembourser…

Zoom sur le FGIF ou Fond de Garantie à l’Initiative des femmes.

Qui peut pour les femmes garantir les crédits bancaires ? Le FGIF par exemple ! Aujourd’hui appelé Garantie Egalité Femme, l’ancien FGIF propose aux futures chef d’entreprises de garantir au maximum 80% d’un prêt bancaire dans la limite d’un emprunt de 50000 euros. Il convient également de ne pas avoir créé depuis plus de 3 ans et avoir une situation financière saine.

Toutefois, il arrive que la banque, étant donné les montants proposés, sollicite tout de même une caution simple ou solidaire de la part de tiers. Mais quelle différence y-a-t-il ?

Différence caution simple, caution solidaire

Attention, lorsque vous souscrivez un prêt bancaire, il existe une réelle différence dans le traitement en cas de défaut de paiement.

La caution simple, la moins astreignante

Les cations simples se retrouvent non seulement pour les crédits mais aussi pour les locations et vous y avez peut-être déjà été confronté. Si le cautionnement est simple, la banque ne pourra se retourner contre la caution qu’après avoir exigé le contractant à payer ses dettes.  Le commandement à payer est envoyé par accusé/réception rédigé par un huissier de justice. Seulement à l’issue de la procédure échouée, la banque se retourne vers la caution et lui envoie un recommandé avec accusé de réception.

La caution solidaire

Si le débiteur est défaillant, avec une caution solidaire, la banque peut s’adresser directement à la caution pour impayé et ce, que le débiteur ou souscripteur de prêt soit solvable ou non. En pratique , la banque assure ici beaucoup plus le traitement de la procédure en cas d’impayé. La caution solidaire n’est donc pas le plan le plus souhaitable, ou alors par nécessité pour le montage de votre business. Observez bien cette phase de négociation avec votre plan de financement prévisionnel !

Quelles autre conditions pour garantir un prêt ?

Hormis le fait de demander à un organisme ou à des proches, vous pouvez parfois faire usage de gages pour conditionner la garantie d’un prêt. Les objets sur gage sont estimés par des experts dans ce cas. Pour faire une allégorie très recherchée, les collectionneurs de sous-bocks de bières qui s’adonnent à la tégestophilie donc, ne peuvent parfois acheter pour se représenter en un  événement international de biérologie les sous-bocks des autres collectionneurs sans s’engager à régler par l’intermédiaire d’un prêt gagé sur le sous-bock en question. Il est possible de gager l’achat d’un bien quelconque 🙂

[Total : 1    Moyenne : 5/5]