Lettre de motivation : Exemple et modèle à suivre, ou à ne pas faire !

Trouver du travail n’est pas chose aisée aujourd’hui. Tout à chacun réalise un curriculum vitae pour présenter son expérience, ses compétences, sa formation. Mais lorsque vous cherchez à vous présenter auprès d’une entreprise, la lettre de motivation reste aujourd’hui encore inséparable du CV. Elle justifie même aujourd’hui l’envoi du CV puisque ce dernier est particulièrement mal mené avec les réseaux sociaux et les modes de recrutements 2.0. Pour le recruteur, elle revêt toutefois un caractère hautement stratégique qu’il est bon de prendre en compte pour le candidat. Une nécessité rédactionnelle qui comprend autant de forme que de fond.

Qu’est-ce qu’une lettre de motivation ?

La lettre de motivation est un document synthétisé d’une page maximum à destination d’un recruteur pour lui faire part de son intention de travailler pour son compte en mettant en valeur les qualités du candidat pour un poste. Il existe deux types de lettres de motivation pour deux sortes de candidature : Une lettre peut ainsi être spontanée ou être une réponse à une offre d’emploi.

Complémentaire au Curriculum Vitae, la lettre de motivation se doit d’être adaptée au poste et à l’entreprise convoitée. Pour espérer faire passer une candidature auprès d’un recruteur, le fait de montrer de l’intérêt à son entreprise, d’exposer au cœur du document que le candidat dispose d’informations et sait pour quoi il postule augmente ses chances d’entretien. Si le CV présente de manière factuelle l’expérience, les compétences et la formation, la lettre de motivation vient compléter ce premier document déterminant en expliquant certains points impossibles à préciser par ailleurs. Il s’agit là d’exposer des données subjectives.

Quels sont les avantages d’une bonne lettre de motivation ?

Essentielle dans la stratégie du recrutement d’une secrétaire par exemple, ce document vient confirmer ou infirmer la bonne impression du CV. En d’autres termes, si vous avez un Curriculum Vitae correct à présenter, vous pouvez par le biais de la lettre de motivation attirer un peu plus l’attention du recruteur. Son rôle est d’ailleurs grandissant au fur et à mesure du processus de recrutement car chaque élément compte pour faire la différence avec un concurrent. Dans ce qu’elle révèle du candidat, que ce soit en termes de clarté, de curiosité, de dynamisme, de respect, de banalité parfois ou de manque de logique, la lettre de motivation jouera un rôle prépondérant dans la suite du processus et notamment pour l’accès au premier entretien. C’est l’occasion et l’avantage de mettre en avant des informations plus subjectives qui révèleront votre personnalité et susciteront l’envie d’en savoir plus, ou le contraire !

Comment mettre en forme un exemple de lettre de motivation ?

La forme a toujours beaucoup de sens, au même titre que le CV. Et dans ce cas, quelques principes que l’on peut qualifier d’élémentaires sont à prendre en compte. Si vous interrogez les recruteurs, ils s’accordent sur l’importance de retrouver les coordonnées du candidat ou de la candidate (nom, adresse, téléphone, mail)en haut et à gauche de la lettre et ce, même si les informations en question sont déjà présentes sur le CV. Document détaché, dites-vous bien que celui-ci peut être pris à part, pour lui-même également, que l’intention comme celle de vous appeler suppose de pouvoir y répondre facilement. La date est aussi un facteur psychologique important, vous la placerez idéalement en haut à droite pour lui donner un aspect focalisant. Elle s’avère d’autant plus utile que vous avez rédigé une candidature spontanée ; Celles-ci peuvent être conservées et il est bon pour e recruteur de vérifier l’ancienneté du document.

En haut à droite également, le nom du destinataire est un vrai plus, à défaut « Madame, Monsieur » mais nous insistons ici sur le fait que détenir le nom de l’interlocuteur est du meilleur effet.

Mettez un objet au document pour faciliter la compréhension immédiate du recruteur et du lecteur de votre document (Ce n’est pas forcément le même parfois) :

« Objet : Réponse à votre annonce n°… » ou encore « Objet : Candidature spontanée pour le poste de ».

Enfin, il n’existe pas vraiment de règle pour le reste et le corps du document mais il sera forcément du meilleur effet de mettre des marges de chaque côté, des paragraphes clairement distingués avec des lignes sautées, des phrases courtes également (moins de 12 mots).

Côté lisibilité, ici, il n’est pas possible de faire des fautes d’orthographes, relisez-vous mais surtout faites-vous relire, c’est plus sûr. Clarté, concision, netteté sont des impressions de forme. On évite bien entendu ratures, « blanco » et autres.

La forme est quelques chose qui se voit à distance, quand le recruteur n’a pas encore pris la peine de lire le fond ; Donnez toutes les chances au produit !

Si vous écrivez vraiment mal, bien que le manuscrit soit encore apprécié de recruteurs français, choisissez le dactylographié, le saisi à l’ordinateur. Côté originalité, pourquoi pas, mais c’est finalement un risque car si vous mette un papier de couleur par exemple, peut-être que le recruteur déteste cette dernière. Faire mouche en un seul tir, ce n’est pas évident. Allons au plus simple en feuille A4  blanc, couleur noire pour l’écriture.

Quel fond pour votre lettre de motivation type ?

En tant que recruteur, vous ouvrez un courrier avec un CV et une lettre que vous craignez par défaut « creuse ». Les formules-types habituelles, les adjectifs répétés, etc. Tout cela fait partie de l’imaginaire de la lettre de motivation. Si vous ne pouvez forcément toujours y échapper, faites en sorte de respecter les règles suivantes : Il faut que ressortent vos compétences de manière précise, vous devez montrer que vous connaissez la société ou le métier, vous devez montrer votre motivation.

Si la lettre de motivation pour une candidature spontanée peut plus facilement sortir des sentiers battus, en présentant les compétences voulues par le candidat par exemple, ce n’est pas le cas pour la réponse à une offre. Dans ce cas, la rigueur est de mise. Il faut préciser l’offre en question et reprendre les éléments de l’annonce en les étayant par des faits concrets. Par ailleurs, ne précisez pas ici vos prétentions salariales, c’est complètement dépassé par lettre interposée, faites-le dans ce cas à l’entretien. Quatre points sont à noter particulièrement pour le fond :

  1. L’accroche, qui peut être par exemple l’origine de la candidature (un bon moyen de démarrer facilement une lettre), doit laisser place rapidement à la démonstration que vous connaissez l’entreprise où vous postulez. Montrez que vous êtes informé, curieux et en mesure de tirer des conclusions judicieuses. La flatterie peut s’envisage, du type « Votre société en pleine croissance », « leader du marché », etc.
  2. Parler de vous. Oui mais de quoi ? Sélectionnez quelques points du CV et mettez-les en avant dans la lettre en expliquant les faits. Faites des précisions en rapport avec le poste. Évitez tant que possible de placer « Je » à toutes les phrases, d’utiliser trop de superlatifs et de sur-estimer la taille de ce paragraphe ; Gardez-en pour l’entretien. Placer les activités extra-professionnelles en rapport avec le poste est aussi envisageable.
  3. Le but, la rencontre. On ne fait pas une lettre de motivation pour faire joli mais pour rencontrer le recruteur. L’accroche, l’entreprise vue par le candidat, ce qu’il est en mesure d’apporter, sont autant d’éléments textuels pour indubitablement faire rencontrer candidat et recruteur. Et c’est dans ce sens que cela doit être amené. Votre formation , votre expérience seront particulièrement moteur pour montrer que nécessairement l’entreprise a besoin de vous. Se mettre en avant en gardant de la modestie, un exercice qui demande une habileté !
  4. La fameuse formule de politesse. On peut y passer du temps… mais pourtant de nombreux recruteurs vous diront qu’ils ne la lisent pas. Et c’est pourtant là où il faut harponner quelque chose comme « restant à votre disposition pour vous exprimer de vive voix mes motivations » et de conclure par « Salutations respectueuses ».

Exemple de lettre de motivation à éviter

Parce qu’il est difficile de faire une lettre qui fonctionne en fonction d’un poste que nous n’avons pas ici à présenter, nous vous proposons un contre-exemple éloquent :

Madame, Monsieur,

Suite à votre annonce parue dans XXX le 25 avril dernier, veuillez trouver ci-joint mon Curriculum Vitae.

J’espère vivement qu’en le lisant vous trouverez le profil de votre futur collaborateur.

Me tenant à votre disposition pour un entretien, je vous prie d’agréer, Madame, Monsieur, l’expression de mes salutations distinguées.

En quoi est-ce mauvais ? La lettre est ici trop sèche et ne permet ni de mettre en avant la compréhension et la recherche préalable d’information sur l’entreprise, ni de présenter des éléments du CV du candidat. En outre, il est inutile de rappeler que le CV est présent dans le courrier. Au fond la question que se posera un recruteur est : Mais que veut ce candidat, pour quel poste ? Quelles sont ses motivations ?

[Total : 1    Moyenne : 5/5]