Du réseau d’entreprise au club d’entreprises : Définition et fonctionnement

On le sait mais on ne le fait pas forcément de manière systématique, réseauter physiquement dans les clubs d’entreprises a un réel intérêt pour faire croître son activité, son business. Quelle que soit la région où vous vous situez, vous aurez besoin de trouver outre des clients, des partenaires avec qui converser et échanger sur vos sujets professionnels. Toutefois, il existe différents types de clubs d’entreprise et chacun a probablement sa propre expérience, ses propres intérêts, sa manière de concevoir l’échange d’ailleurs. Un club d’entreprise peut être un vrai booster pour votre activité si vous démarrez votre entreprise mais cela peut aussi s’avérer très chronophage si vous êtes seul aux manettes pour promouvoir et produire par exemple.

Qu’est-ce qu’un club d’entreprise ?

Un club d’entreprise est généralement constitué d’un ou plusieurs réseaux d’entreprises. Il est ainsi possible de découvrir différentes strates d’entreprises dans un club donné. Géographiquement localisé, un club peut également avoir une démarche plus élargie en proposant la mise en réseau d’entreprises provenant du même secteur ou de secteurs différents dans des villes, des régions ou pourquoi pas des pays  différents. Dans beaucoup de cas, un membre communiquant de l’entreprise faisant partie du club, pas nécessairement le dirigeant lui-même, a pour fonction de fréquenter le réseau et créer des liens. Les opportunités de business naissent en effet de la rencontre de différents acteurs en utilisant ce que l’on appelle la force des liens faibles.

Un sociologue, Mark Granovetter, avait théorisé dans les années 1970 les opportunités de trouver un job pour des cadres dans la région de Boston : Diffuser une information dans un réseau plus élargi permet d’augmenter significativement les chances de reprendre un travail ; Il en est de même d’un point de vue professionnel. Le titre de son article paru dans la revue Américaine de sociologie s’appelait The Strength of Weak Ties*. A lire, c’est passionnant.

Quels critères pour choisir un club d’entreprise ?

Ce n’est pas évident de trouver le club d’entreprise qu’il vous faut, bien qu’il existe par exemple un annuaire des clubs d’entreprises. Il existe également dans cvotre réseau des personnes avec lesquelles vous aurez plus de proximité. Toutefois, rappelez-vous l’étude de Mark Granovetter: Ce sont bien les liens faibles les plus générateurs d’opportunités ! Il s’agira donc de hiérarchiser ce qui vous semble indispensable comme critère et de les classer par ordre de priorité. En voici six pour lesquels nous vous laissons prendre la mesure 🙂  :

  1. Le prix peut varier très fortement en fonction du club, de son côté select et géographique par exemple,
  2. Existe-t-il des programmes de formations ?
  3. Quelle fréquence des rencontres ?
  4. Le potentiel des partenaires, le ciblage,
  5. Quel degré d’engagement, de bénévolat vais-je mettre à profit pour le club ?
  6. Accepte-t-on toutes formes d’entrepreneuriat ? Rappelons ici qu’un chef d’entreprise a le plus souvent la possibilité de s’inscrire, mais pas forcément un cadre dirigeant.

A étudier donc en termes de coût/avantage. Le coût/avantage peut s’appliquer sur le prix, les tarifs, mais aussi sur la question du temps disponible car votre temps à allouer est finalement ce qu’il y a de plus précieux !

La spécificité des clubs d’entreprise dans une même branche d’activité

Il existe outre les clubs fermés et limités au fait que vous ne rencontrerez pas de concurrent (Un grand réseau sur le territoire français d’inspiration anglo-saxonne l’évoque souvent), des clubs au contraire formés entre entreprises d’un même secteur. Il ne s’agit pas forcément de syndicat professionnel (c’est un autre statut) mais potentiellement toutefois d’un groupe un peu lobbyiste sur les sujets. A ce titre, on pourra songer aux clubs mis en avant par les chambres de Commerce et les clubs plus informels de patrons d’une même branche d’activité qui s’unissent pour évoquer des difficultés sectorielles communes.

Pour intégrer ce type de club, une certaine opacité sur le contenu des discussions est de rigueur. De même, il est important de ne pas voir en un concurrent un simple concurrent. Les opportunités de business existent aussi entre entreprises d’un même secteur, potentiellement capables de se positionner sur un même appel à projet par ailleurs.

De même, il faut y voir dans ces clubs un opportunité de sortir de sa zone de confort. Sortez de votre zone de confort 🙂 !!

Réseauter pour mieux communiquer ?

Quelle proportion de votre temps devez-vous accorder à la communication dans les réseaux d’entreprises ? C’est difficile à dire et cela dépend de votre activité, de votre temps disponible aussi. De nombreux clubs nécessitent par exemple l’usage de temps très tôt le matin ou très tard le soir. Il est ainsi parfois difficile de concilier les vies de familles et les vies professionnelles (Notez que c’est ici le lot quotidien de nombreux(ses) chef(e)s d’entreprise ! Vous aurez toutefois besoin d’y accorder du temps et c’est l’un des conseils que nous vous donnons pour trouver de nouveaux clients.

C’est la raison pour laquelle, à défaut d’avoir de nouveaux clients, tirez-en un bénéfice qui peut se traduire au début simplement par l’expression de votre activité dans des formats plus ou moins courts. Testez pour progresser !

Source : Mark Granovetter,  The Strength of Weak Ties, Science Direct.

[Total : 1    Moyenne : 5/5]

Ajoutez votre réaction