Comment faire un check-up d’entreprise à reprendre ? (Les vérifications d’usage)

même Un check-up de la reprise d’une entreprise est nécessaire lors des tractations. L’objectif de celui-ci est de comprendre la situation de l’entreprise au cours d’entretiens multiples sur plusieurs jours parfois. Comprendre le contexte et les fonctions de l’entreprise se fera donc par le dialogue et la base documentaire sur plusieurs éléments exposés ici.

Présentation de l’entreprise dans le cadre d’un check-up

L’entreprise, que ce soit un télésecrétariat ou non doit être présentée de manière exhaustive : date de création, forme juridique, capital social, associés, activité, évolution du chiffre d’affaires, du personnel, du produit, du marché, de la technologie employée et de la sous-traitance existante. A ce propos, vérifiez bien que les sous-traitants sont conformes avec la RGPD. Intéressez-vous au positionnement de l’entreprise et à la manière dont elle trouve des clients.

Le point sur la réglementation du secteur et la manière dont elle est respectée

Le degré de risque de l’entreprise est multiple du  point de vue de l’entreprise : Ce peut-être environnemental, spéculatif, réglementaire ; Les facteurs écologiques, les facteurs technologiques sont également à prendre en compte. Sans vérifier la qualité du matériel et de par exemple la vétusté d’un autocommutateur pour une permanence téléphonique, vous risquez de :

  • devoir investir dans un matériel plus récent, ce qui comprend non seulement l’achat de celui-ci que vous affecterez à l’actif de votre entreprise, mais aussi les frais d’installations et la formation du personnel à son usage,
  • Limiter vos champs prospectifs en matière d’acquisition de nouveaux clients plus exigeants sur la qualité du parcours client de leurs prospects ou suspects. En effet, les technologie de l’information réclament aujourd’hui une grande adéquation avec les modes de consommation (on pense ainsi au social selling, à la segmentation des leads par le tracking, etc.)

Mais ces usages parfaitement modernes pour assurer la paternité d’une entreprise moderne réclament beaucoup de précautions, notamment en matière de réglementation. En découle ainsi les lois sur la protection des données, les sauvegardes, etc.

Les salariés à reprendre sont-ils bien informés de leurs droits, existe-t-il un accord de branche et notamment une convention collective appliquée à l’instar d’un SYST par exemple ?

Ces vérifications d’usage que vous ferez aidé(e) par un juriste (un avocat) vous permettrons de déterminer l’ampleur des investissements tant en temps qu’en argent nécessaires à la mise en conformité.

En matière environnementale, qu’est-il fait ? Existe-t-il également une politique et une charte en particulier relative à la RSE (Responsabilité Sociétale des entreprises) qui est une marque de qualité que l’on peut considérer poche de celle d’une norme ISO ?

Le check-up de la situation financière de l’entreprise à reprendre

Nerd de la guerre, la trésorerie sera votre premier sujet d’étude. Une analyse des derniers bilans (pourquoi se limiter à 3 si l’on peut avoir les 5 derniers ?), des comptes de résultats mais aussi des annexes pourra vous aider à vérifier conformité et sincérité de l’offre de reprise qui vous est faite. Dans certains secteurs, ces données sont à prendre avec des pincettes bien sûr mais dans le cadre du rachat d’une permanence téléphonique, ils sont un formidable indicateur de fiabilité. Intéressez-vous beaucoup aux échéanciers des créances et dettes (celles de relatives à l’état, mais aussi bien sûr aux fournisseurs, clients et banque).

Vérification de la clientèle à reprendre

La répartition du CA par client est une donnée cruciale. A ce titre, et même si le client représente une assez faible part du chiffre d’affaires total, vous avez intérêt à vous intéresser à son niveau de motivation en plus du degré de dépendance de l’entreprise par rapport à lui. La fidélisation est aujourd’hui un enjeu de développement durable (on parle ici volontiers d’inbound marketing). Quelles sont les conditions de facturation et de règlement ? Existe-t-il des relations privilégiées entre le dirigeant actuel et le client en question ? Vous comprenez que ce n’est pas simplement dans le passé comptable que vous aurez les réponses à ces questions cruciales.

Check-up des fournisseurs, implantation, salariés

Un peu de la même manière, vous aurez parfois des surprises dans les relations entre client et fournisseur : Existe-t-il ici encore des rapports privilégiés entre l’ancien dirigeant et ses fournisseurs ? L’histoire d’une entreprise se bâtit aussi sur ce type de dépendances parfois.

Les salariés sont les personnes sur lesquelles vous devrez compter en intégrant vos nouvelles fonctions. Inutile de dire que si vous ne prenez pas le temps de les rencontrer, ce sera beaucoup plus difficile. Ancienneté, salaire, qualification, état de la motivation sont des éléments factuels et ressentis à prendre en compte.

L’implantation de l’entreprise enfin permettra de faire des projections sur la surface exploitée et exploitable en cas de développement, sur les facteurs environnementaux également, sur les aspects logistiques pour finir.

[Total : 1    Moyenne : 5/5]